Mon déclic avec le yoga

En juin 2019, après l’échec de mon premier transfert d’embryon, j’ai décidé de partir à Nice* une semaine.

Au même moment notre fils partait une semaine à la campagne avec ses cousins et ses grand-parents. C’était le moment parfait pour que je prenne du temps pour moi. J’ai donc pris mes billets une heure après avoir songé partir à Nice. Je savais en partant que je voulais fuir Paris, fuir la PMA, fuir mon entourage. J’en avais plus qu’assez de ne jamais me sentir à ma place.C’est vraiment le sentiment que j’avais.

Quand j’ai décidé de partir, je me suis quand même dit que je ne devais pas partir pour rien. Ma semaine devait me servir à quelque chose. Je ne sais pas pourquoi j’avais en moi cette volonté de faire des choses, d’être active. Je me suis probablement dit que j’avais une semaine rien que pour moi et qu’au lieu de rester à l’intérieur, il fallait que je m’occupe, que je fasse des choses qui me font plaisir.

J’ai donc organisé ma semaine en avance, ça ne m’étais absolument jamais arrivée !!!!!! Je suis la personne la moins organisée de la planète (et ça commence à être un problème avec tous les projets que j’entreprends) et pourtant, j’ai fait mon planning avec beaucoup de plaisir. J’ai regardé où étaient les cours de yoga le plus proche de chez mes parents et j’ai réservé un cours par jour (oui oui !). J’ai trouvé le studio Riviera Yoga et je me suis dit que c’était parfait. Un petit truc de quartier, sans prétention, à la cool. J’ai aussi réservé une séance d’ostéopathe ainsi qu’un baptême de plongée (mon rêve absolu, je n’attends qu’une chose, passer le niveau I).

Je suis donc partie à Nice avec mon petit agenda activités bien-être. Ce que je pensais juste être une semaine tranquille a littéralement changé toute ma vision de la PMA et de ma propre histoire.

Les cours de yoga

J’ai essayé plusieurs types de yoga mais toujours très doux et méditatif. Je ne suis pas trop fan du yoga plus dynamique, ou alors ça doit être couplé avec des moments de calme, comme le Kundalini.

J’ai testé le Hatha Yoga, le Hatha Flow, du Pilates (bon ce n’est pas vraiment du yoga haha), du Cool Ahstanga Yoga.

Mais celui m’a vraiment bouleversé était celui donné par Marija. Le cours de Restorative Yoga.

Le restorative yoga nous apprend à être plutôt qu’à faire.

Yoga journal france

J’ai commencé ma semaine niçoise avec ce cours-là et ça m’a bouleversé. Nous étions trois, quatre avec Marija. Le cours se passe. À la fin, Marija nous demande comment nous allons et ce que nous ressentons. J’ai ouvert la bouche pour parler, comme à mon habitude, et je me suis mise à pleurer.

J’ai répondu en disant que je me sentais bien, que j’ai senti que quelque chose était parti ou s’était débloqué, que je ressentais une chaleur en moi, apaisante et douce. Tout ça en pleurant bien sûr. Les autres femmes présentes au cours m’ont pris dans leur bras, m’ont juste écouté et ont été très présentes à ce qui se passait. Je me suis pour la première fois depuis très longtemps sentie bien.

Et maintenant ?

Je continue les cours de yoga à Paris, notamment avec Kalyan mais aussi à la maison dès que j’en ressens le besoin ou que j’en ai le temps.

J’utilise deux superbes applications : Yoga Connect et Oly Be. La première me permet de pratiquer chez moi, en toute autonomie. La seconde me permet de faire du yoga en groupe et la dynamique est complètement différente.

Niveau prix, les deux sont pratiques. Yoga Connect fonctionne grâce à un abonnement de 15 euros par moi et Oly Be fonctionne par cartes. Le principe de ces deux applications est quand même de démocratiser cette pratique, qui coûte assez cher.

Yoga & PMA

Le yoga m’a clairement aidé à mieux vivre ce parcours parce que j’ai vécu un énorme déblocage très fort et puissant. Ça sonne peut-être très ésotérique mais c’est ce qui s’est produit. Notre bien-être passe par le mental mais aussi par le corps. Le yoga prend les deux en compte et cela permet de se recentrer. J’adore parler d’alignement parce que c’est un terme très juste. Avant le yoga, je sentais une distance entre mon corps et mon esprit, un décalage énorme. Je ne le ressens plus aujourd’hui. Je ne dis pas que le yoga est un remède miracle, je dis juste qu’il peut aider à se comprendre et à mieux vivre certaines épreuves, couplés avec d’autres choses, ou non.

J’espère que cet article bien-être vous a plu 🙂

Et vous ? Avez-vous déjà essayé le Yoga ? Cela a t-il changé quelque chose ?

Bénédicte

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Bénédicte JassonLucienne Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Lucienne
Invité
Lucienne

Même déclic que toi pour le yoga, après deux ans de PMA (et d’échecs).
Et j’en tire énormément de positif, tant dans mon corps que dans ma tête.
🙂