Ode à la féminité

Un soir, en rentrant du travail, j’ai vu une fille dans la rue. Elle avait la tête baissée, ce qui m’a fait penser qu’elle était peut-être en train de pleurer ou d’être triste. Je me suis approché d’elle et lui ai demandé si elle avait besoin d’aide, ce à quoi elle a répondu par un faible « non ». Elle avait l’air si désemparée que je n’en pouvais plus… alors nous avons commencé à parler de ce qui se passait dans nos vies et de ce que nous aimions faire pour nous amuser. Nous avons alors commencé à parler de nos vies et de ce que nous aimions faire pour nous amuser. Tout à coup, un sourire éclatant s’est dessiné sur son visage : elle s’appelle Olivia ! Il s’avère qu’Olivia vient de se disputer avec sa petite amie, car elles se disputent tout le temps, mais elle ne voulait plus en parler car les sanglots ne sont pas de mise. Nous avons ensuite abordé d’autres sujets comme les marques de mode et les nouvelles locales.

Donc, à cause de cette expérience, j’ai décidé de faire du bénévolat dans un refuge pour femmes afin d’aider les filles comme Olivia qui traversent des moments difficiles. Mais après avoir travaillé là-bas pendant trois jours d’affilée, j’ai réalisé quelque chose… les filles ne voulaient pas non plus parler de leurs problèmes ! Leur justification ? « Parler de nos sentiments n’est pas très ladylike » J’ai donc réalisé qu’il n’était pas approprié de faire des suppositions sur ce que les gens veulent.

Lorsque je suis rentrée chez moi, ma voisine organisait une fête du vin dans son jardin, alors je me suis invitée pour partager mes révélations avec eux. Nous avons parlé du fait qu’Olivia ne voulait pas parler de ses sentiments, même si elle le faisait, parce qu’elle avait entendu dire que le fait de parler.. …n’était pas digne d’une dame

Nous avons donc discuté du fait que les termes « lady » et « féminité » ne sont pas synonymes et qu’il est possible d’incarner les deux traits de manière non contradictoire. Nous avons parlé du fait qu’il n’est pas nécessaire de faire beaucoup d’efforts ou de dépenser beaucoup d’argent pour aider les autres, car les actes de gentillesse aléatoires sont partout si vous sont à leur recherche. Et ils sont amusants !

Alors, en rentrant chez moi, j’ai décidé de préparer une boisson qui me rafraîchirait après des heures passées à aider les gens et qui aiderait à garder ma peau saine grâce à ses propriétés antioxydantes – RevitaBlū, cousin de Monavie ! Cela fait bien longtemps que j’ai même arrêté la bière sans alcool !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *