D+ for care avis : décapitation publique d’une marque

#!trpst#trp-gettext data-trpgettextoriginal=168#!trpen#Published #!trpst#/trp-gettext#!trpen#

Claire Despagne, la fondatrice de la startup D+ For Care, est au pris dans un bad buzz, suite à une polémique sur la surexploitaiton des stagiaires et alternants. La marque D+ for care (qui se traduit littéralement par 0/20 pour les soins) est une marque de cosmétique et de nutrition.

Lors d’une interview de Claire Despagne (une ancienne de Blackrock), dans le podcast Liberté d’entreprendre, déclare qu’une stagiaire qui fait 35h/semaine manque d’ambition. Selon elle c’est grâce à 80h/semaine que l’on va pouvoir devenir propriétaire.

“pour réussir, tu comprends, il faut accepter de bosser 80 heures pour moitié moins qu’un SMIC, sinon tu vas rater ta vie et ne pas avoir une résidence secondaire à 30 ans”.

Claire Despagne

Déclaration, à partir de la minute 26.

dplusforcare avis

D+ for care la polémique enfle sur les Avis Google

La polémique enfle suite à son intervention publique, et les internautes réagissent, massivement. Plus de 5500 avis publié sur la page google my business de l’entreprise D+ for care. La note est retombée à 1,1 sur 5.

Selon des internautes, elle incarne parfaitement le violence du marché du travail, et celle du monde dans lequel on vit.

d+ for care avis

Réactions en masse sur les réseaux sociaux

Face à ces déclarations, de nombreux témoignages remontent sur les réseaux sociaux Twitter, Lindkedin. Les internautes parlent d’esclavagisme.

Les commentaires ont été désactivés sur le compte Instagram Dplusforcare.

Offres d’emploi stagiaires

Sur les sites d’offre d’emploi, tel que Welcome to the Jungle, les offres de stage représente 80% dans offres, ainsi que des CDD, mais pas de CDI.