Qui pratique l’aromathérapie ?

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

La pratique de l’aromathérapie fait appel à des plantes naturellement extraites, telles que les huiles essentielles, les hydrolats et les huiles porteuses, de diverses manières pour restaurer l’esprit, le corps et l’âme.

Il s’agit de faire progresser et d’harmoniser le bien-être mental, physique et spirituel en utilisant les extraits. L’aromathérapie peut être décrite comme un art aussi bien qu’une science puisqu’elle s’appuie sur les aspects scientifiques des huiles et des plantes et les associe à l’art de réaliser un mélange efficace.

L’essence des mélanges d’aromathérapie les plus efficaces est un amalgame de science, d’art et de connaissance des deux et de la façon de les utiliser. L’aromathérapie peut être utilisée sur la peau et par inhalation.

Utiliser l’aromathérapie

L’utilisation de l’aromathérapie dans l’espace interne est par essence un sous-ensemble de l’aromathérapie et l’utilisation de l’aromathérapie de cette manière n’est suggérée que par un thérapeute qualifié et agréé ou par l’utilisation de produits développés pour l’usage interne (par exemple des capsules, des gélules ou des mélanges de teintures qui contiennent des huiles essentielles très diluées).

Depuis la nuit des temps, les plantes aromatiques sont utilisées de nombreuses façons pour parfumer et guérir. Elles se présentent sous différentes formes, comme les huiles extraites, les huiles infusées et les huiles distillées (bien que ce ne soit pas toujours le cas aujourd’hui, où l’on trouve des huiles essentielles distillées).

Les Égyptiens de l’Antiquité aimaient les parfums sous de nombreuses formes, que ce soit à des fins médicales, cosmétiques ou pour leurs rituels de culte.

Les premiers Romains croyaient que le parfum était un indicateur de statut et l’élite de Rome utilisait des plantes typiques, comme la lavande ( Lavandula spp.) ainsi que la rose ( Rosa spp.) dans la vie quotidienne.

Dans la vie quotidienne. Les Romains ont contribué à répandre la connaissance des plantes qui sentent bon dans tout l’Empire romain jusqu’à des régions comme la Grande-Bretagne, ce qui a conduit à l’utilisation généralisée des plantes aromatiques dans l’Europe médiévale.

Le terme moderne d’aromathérapie a été inventé par le chimiste et parfumeur français René-Maurice Gattefosse en 1937. Gattefosse est surtout connu pour un incident au cours duquel il s’est brûlé la main par accident dans son laboratoire, puis l’a plongée dans un pot de lavande.

Il a été surpris de constater que sa main était guérie et ne présentait pas les marques qu’il craignait si elle n’avait pas été traitée.

De nos jours, la pratique de l’aromathérapie comprend l’utilisation d’huiles essentielles, d’hydrosols et d’huiles porteuses pour aider à la guérison holistique. L’huile aromatique et l’eau peuvent être employées pour restaurer le corps, l’esprit et l’âme, ramenant le corps à un état d’équilibre idéal.

Les plantes comme aide

L’aromathérapie est une composante d’un domaine plus vaste appelé phytothérapie (thérapie par les plantes). La véritable aromathérapie est l’application experte d’huiles essentielles authentiques pour des raisons thérapeutiques. L’éducation, l’expérience et la science permettent à l’aromathérapie de devenir un art intégré.

Témoignage Aromathérapie

En tant que discipline de l‘Olfactothérapie, l’aromathérapie est appréciée par de nombreux particuliers et professionnels.

Annette Mouria, présidente de la ANHA
L’aromathérapie désigne… l’application habile et contrôlée d’huiles essentielles pour améliorer le bien-être et la santé mentale et physique.

Valerie Marinot
L’aromathérapie est une thérapie manuelle douce qui vise à soulager les tensions, à améliorer les niveaux d’énergie, à atténuer les effets négatifs du stress et à rétablir l’harmonie du corps, de l’esprit et de l’âme.

Jean Barton
L’aromathérapie est l’utilisation délibérée d’huiles essentielles pour maintenir et améliorer le bien-être physique, psychologique et spirituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *