Comment créer son jardin intérieur ?

La pratique de la méditation ou des autres exercices qui vous permettent de vous reconnecter avec votre moi intérieur nécessite la mise en place d’un jardin intérieur pour une concentration optimale.

6 conseils pour mettre en place son jardin intérieur

Peu de personnes reconnaissent l’importance du végétal dans leur environnement. Vous ne faites certainement pas partie de cette catégorie ? Sinon, pourquoi êtes-vous ici ? Vous cherchez à créer un espace de verdure à l’intérieur de votre maison, parce que vous reconnaissez son utilité. Sachez que les recommandations ci-dessous vous aideront à y parvenir.

Définir son style de jardin intérieur

Avant de vous lancer dans le vif du sujet, vous devez savoir qu’il existe deux systèmes de jardin intérieur. Vous avez le système en conteneur et le système hydroponique, encore appelé hors-sol. Avec le premier système, vous pouvez cultiver toutes les plantes dans des conteneurs. Vous pouvez aussi les cultiver dans un pot garni de terre ordinaire.

En effet, créer son jardin intérieur en conteneur présente plusieurs avantages. Ce système offre la possibilité de disposer ses plantes ou de les déplacer comme bon vous semble. Il permet non seulement de cultiver toute sorte de plantes, mais aussi à n’importe quelle grandeur.

Or, avec le jardin hydroponique, vous aurez à utiliser un substrat pour les plantes. L’eau que vous utiliserez aussi doit être fertilisée. Il faut noter que le tout doit être disposé verticalement. La sérénité et la confiance peuvent aussi vous aider dans ce projet.

Ce type de jardin intérieur convient à toute personne qui souhaite cultiver diverses plantes dans un milieu réduit. Il peut servir également à cultiver des légumes. Et pour le créer, vous n’avez pas besoin d’une grosse unité de rangement ni de plusieurs accessoires. Utilisez si possible, les morceaux de bouteille en plastique. 

Définir l’endroit approprié

Pour réussir la création de votre jardin intérieur, il est important d’opter pour un emplacement favorable aux plantes. Cet endroit doit pouvoir aider ces plantes à pousser. En effet, vous pouvez décider de créer ce jardin dans un milieu bien ensoleillé. Exposez celui-ci à l’ouest comme à l’est est une option envisageable.

Ensuite, si vous le voulez, disposez votre jardin à proximité d’une fenêtre. De cette façon, qu’il soit en conteneur ou hydroponique, vous lui permettez de recevoir plus de chaleur. Et ainsi, il est mieux exposé aux rayons solaires.

Évitez surtout les locaux froids, car vous risquez de tuer les plantes. Un tel emplacement peut aussi freiner  leur croissance, effet inverse de la chaleur. Évitez également de placer votre jardin près d’une bouche d’aération ou d’un ventilateur. Si vous ne le saviez pas, la circulation de l’air peut endommager les plantes en les desséchant.

Bien contrôler l’environnement

L’environnement et vos potentialités sont des facteurs non négligeables que vous devez prendre en compte. Le contrôler soigneusement contribue à la réussite de votre projet. Certes, cela accroit vos chances de réussite, mais exige plus de travail. En effet, pour contrôler efficacement l’environnement, vous devez vous baser sur trois facteurs.

Vous devez tenir compte de la température de l’air, de l’état du sol et de l’eau. Ensuite, la méthode à utiliser varie en fonction du système de jardin et du type de plante à cultiver. Mais pour y parvenir, vous pouvez recourir à plusieurs outils utiles comme les tapis chauffants.

Avec ce dernier, vous verrez que les plantes se développeront bien si la température varie entre 25 et 30 degrés. De plus, vous pouvez installer un système goutte à goutte, lequel ne facilite pas trop un arrosage régulier. Mais au moins, vous éviterez les systèmes de rappel

Enfin, il est possible que vous installiez un système d’éclairage. C’est un système qui, grâce aux fenêtres, le soleil passe un peu bien. Avec une telle possibilité, vous aurez à fournir un complément de lumière par des moyens artificiels à vos plantes. Vous pouvez choisir par exemple, les lampes chauffantes thermiques ou celles fluorescentes.

Définir les plantes à cultiver

La façon de choisir les plantes à cultiver dans votre jardin intérieur ne diffère pas de celle d’un jardin extérieur ? Dans le vôtre, vous pouvez cultiver diverses variétés. Vous pouvez cultiver les baies, les plantes décoratives ou les légumes. Parmi ces plantes, certaines dégagent des ondes qui permettent d’accroître votre niveau de foi et spiritualité.

Mais, avant de choisir les plantes attrayantes à la pépinière, vous devez déterminer celles qui correspondent mieux à votre jardin. Il existe certaines qui s’épanouissent à l’intérieur alors que d’autres n’y parviennent pas. Parmi celles qui conviendraient le mieux à votre espace, vous avez les légumes (le poivre, la tomate, la carotte, les petits poids, les radis).

Des fleurs, vous retrouverez la violette africaine, le cactus, la fleur de lune et les plantes grasses. Et au nombre des herbes, vous avez la ciboulette, le romarin, l’estragon, le basilic, l’origan, le laurier, le thym, le persil et la sauge. Si vous avez un enfant intérieur, faites attention.

Quel budget faut-il prévoir ?

Le budget à prévoir pour un jardin intérieur est très variable et reste à la portée de tous. Pour moins de 10 € ? Oui, car le coût des plantes intérieur dépend de la taille et du litige. Il varie généralement entre un et cinq cents euros. En effet, pour un début, vous devez prévoir et disposer d’une jardinière ou d’un pot, de l’engrais et du terreau.

Ces dépenses sont des investissements initiaux. À long terme, vous pourriez varier le type de plante. En ce qui concerne les nutriments, les graines à pousser et les capsules rechargeables, prévoyez entre 2,95 et 6,95 €.

Quelques conseils

Un jardin intérieur est souvent de petite taille et de ce fait, vous devez limiter le nombre de plantes dans le vôtre. En effet, avec les graines, vous pourriez avoir des plantes de bonne qualité. C’est pour cette raison que vous devez disposer d’une réserve suffisante à chaque plante afin de fournir un meilleur éclairage.

Vous n’êtes pas prêt à jeter votre argent par la fenêtre ? Vous désirez aussi disposer d’un jardin intérieur en bonne santé pour un meilleur développement personnel ? Et donc, vous devez choisir les variétés robustes, lesquelles résistent aux maladies. En effet, pour réduire les maladies que pourraient causer les parasites, vous pouvez utiliser l’huile de « neem ».

De plus, si vous constatez des moisissures ou des signes de maladie chez certaines plantes, débarrassez-vous de celles-ci. Ensuite, pour avoir plus de main verte dans votre jardin, vous pourriez recourir aux potagers d’intérieur autonomes. Ces derniers fonctionnent avec le système d’hydroponie passive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *