Les « rage rituals » : une tendance émergente dans le bien-être

Les « rage rituals » sont la nouvelle tendance dans le domaine du bien-être, attirant une attention considérable sur les réseaux sociaux, notamment TikTok. Ces rituels offrent une méthode cathartique pour libérer la colère refoulée, et sont de plus en plus populaires, en particulier parmi les femmes.

Origine et popularisation

Les « rage rituals » sont apparus comme une réponse à l’exigence croissante de méthodes non conventionnelles pour gérer le stress et les émotions négatives.

L’idée de base est simple : se retirer dans un endroit isolé, souvent une forêt, et y exprimer sa colère par des cris et en brisant des objets. Mia Banducci, mieux connue sous son pseudonyme Mia Magik, est l’une des pionnières de cette pratique. Elle organise des retraites en Écosse où les participants, principalement des femmes, sont guidés à travers des séances de cris et de frappes sur le sol avec des bâtons​ (Yahoo)​​ (MyUSWeekly)​.

Structure des séances

Les séances de « rage rituals » commencent généralement par des exercices de respiration et des échauffements pour préparer les participants à exprimer leur colère. Mia Banducci encourage les participants à penser à toutes les personnes ou situations qui les ont blessés ou frustrés. Cette évocation permet de libérer des émotions profondes et souvent refoulées. Les séances peuvent coûter entre 2 000 et 4 000 dollars pour des retraites de plusieurs jours, mais il existe aussi des options à la journée pour environ 222 dollars​ (Yahoo)​​ (GoodTo)​.

Impact émotionnel et social

Les retours des participants aux « rage rituals » sont souvent très positifs. Beaucoup rapportent un sentiment de soulagement intense et une plus grande capacité à ressentir de la joie et de la gratitude après avoir libéré leur colère. Selon Mia Banducci, permettre aux gens de se libérer de leur rage améliore leur bien-être général, les aidant à retourner à leur vie quotidienne avec plus de paix et de satisfaction​ (Yahoo)​​ (Bored Panda)​.

LIRE  Nevo Jeunesse boisson énergétique. A base de caféine et de vrais fruits

Une tendance controversée

Cependant, cette tendance n’est pas sans ses détracteurs. Certains experts en bien-être suggèrent que les « rage rituals » ne sont pas adaptés à tout le monde et que d’autres méthodes, comme les exercices physiques intenses ou les bains sonores, peuvent être plus efficaces pour certaines personnes.

De plus, bien que le cri primal, une technique développée dans les années 1970 par le psychologue Arthur Yanov, soit à la base de ces rituels, il a été critiqué par certains professionnels de la santé mentale pour ses effets potentiellement néfastes si pratiqué sans encadrement adéquat​ (MyUSWeekly)​​ (PataBook)​.

L’influence des réseaux sociaux

Les « rage rituals » ont gagné en popularité grâce à leur forte présence sur les réseaux sociaux. Des vidéos montrant des femmes en train de crier et de frapper le sol avec des bâtons ont suscité des réactions émotionnelles intenses chez de nombreuses spectatrices, qui se sont identifiées à cette libération brutale des émotions. Les commentaires en ligne montrent un soutien massif pour cette pratique, avec des femmes exprimant leur besoin de libérer leur propre rage accumulée​ (Yahoo)​​ (GoodTo)​.

A retenir

Les « rage rituals » représentent une évolution fascinante dans le domaine du bien-être, offrant une nouvelle voie pour ceux qui cherchent à gérer leur stress et leurs émotions refoulées. Bien que cette méthode ne soit pas universellement acceptée, elle offre une alternative puissante pour ceux qui trouvent du réconfort dans l’expression physique de leur colère. En fin de compte, cette tendance reflète un désir croissant de méthodes de bien-être plus inclusives et diversifiées, capables de répondre aux besoins émotionnels variés de notre société moderne.

LIRE  NUUBU : Avis Patch Detox Pieds. Solution Ancestrale de Préparation du Corps à la perte de Poids
marine

Laisser un commentaire